thèse considérable de Pascal Floerks à l'Académie du cinéma du Bade-Wurtemberg, qui u.a. la FirstSteps Nachwuchspreis gagné pour les écoles de cinéma. Le court-métrage est sur les souvenirs d'un grand-père, qui a servi l'époque nazie et l'ensemble de l'ours en perspective. Le jury Premiers pas écrit:

[…]L'ours va Guerre, les âges d'ours touchant, l'ours est brutal, l'ours est confortable. Grâce à une apparence petite, vraiment truc intelligent à la vie de la volonté du grand-père nous a rapprochés que dans de nombreux documentaires et longs métrages sur les thèmes intemporels si allemands et en même temps, avec qui nous partageons nos vies effectivement. Et blessés coupables, membre de la famille bien-aimée et étrangère cruelle aussi […].

Nails